Traitement du pincement discal (discopathie dégénérative, disque écrasé ou arthrose vertébrale) avec la décompression neurovertébrale

 

Introduction

La discopathie dégénérative, également connue sous le terme de « pincement discal, » est une affection qui cible les disques intervertébraux, ces coussinets essentiels situés entre les vertèbres de la colonne vertébrale. Ces disques ont une importance capitale dans la mobilité et la flexibilité de la colonne, permettant une large gamme de mouvements tout en absorbant les chocs. Contrairement à une croyance répandue, cette pathologie n’est pas nécessairement irréversible. En effet, dans la plupart des cas, la décompression neurovertébrale peut renverser le processus de dégénérescence en réhydratant et en réparant le disque affecté.

 

Il est également important de noter que le pincement discal peut avoir des conséquences plus graves s’il n’est pas traité de manière appropriée. L’une de ces complications est la sténose foraminale. Ce terme médical désigne le rétrécissement des foramina, les ouvertures situées de chaque côté des vertèbres par lesquelles passent les nerfs rachidiens. Lorsque ces ouvertures se rétrécissent, elles peuvent comprimer les nerfs, entraînant des douleurs, des engourdissements et d’autres troubles neurologiques. Ainsi, la prise en charge efficace de la discopathie dégénérative est cruciale non seulement pour soulager les symptômes immédiats, mais aussi pour prévenir des complications à long terme comme la sténose foraminale.

 

Pincement Discal - Discopathie - Disque Écrasé - Disque Déshydraté

 

Symptômes, causes et diagnostic

Les symptômes de la discopathie dégénérative peuvent varier en fonction de la localisation de la lésion. Les douleurs sont souvent ressenties dans le dos ou le cou, mais elles peuvent également irradier vers les membres inférieurs ou supérieurs. Les patients atteints de discopathie dégénérative peuvent également présenter des troubles neurologiques tels que des engourdissements ou des picotements. En outre, ils peuvent éprouver une raideur musculaire et articulaire, une faiblesse musculaire et une diminution de la mobilité. Ces symptômes peuvent être plus fréquents et plus graves chez les patients qui ont une discopathie dégénérative avancée ou qui ont subi un traumatisme physique. Il est important de consulter un médecin si vous ressentez ces symptômes afin d’obtenir un diagnostic précis et un traitement adapté.

 

La discopathie dégénérative peut être associée à plusieurs troubles, notamment des hernies discales, des sténoses spinale (rétrécissement du canal rachidien), une spondylolisthésis (glissement d’une vertèbre sur une autre) et l’arthrose. Ces troubles peuvent aggraver les symptômes de la discopathie dégénérative et nécessitent souvent un traitement médical ou chirurgical spécifique. Il est donc important de consulter un médecin si vous êtes atteint de discopathie dégénérative afin de déterminer si vous souffrez également d’autres troubles associés qui pourraient nécessiter un traitement supplémentaire.

 

Voici une liste des 8 symptômes courants associés au pincement discal :

  1. Douleur dans le bas du dos ou la région lombaire.
  2. Douleur qui irradie dans les fesses, les jambes et les pieds.
  3. Engourdissement ou picotements dans les jambes et les pieds.
  4. Faiblesse musculaire dans les jambes et les pieds.
  5. Difficulté à se tenir debout ou à marcher pendant de longues périodes.
  6. Diminution de la mobilité de la colonne vertébrale.
  7. Raideur du dos ou des muscles environnants.
  8. Sensation de brûlure ou de chaleur dans la région affectée.

 

Le pincement discal est une condition médicale dans laquelle un disque intervertébral, qui agit comme un amortisseur entre les vertèbres, se rétrécit et exerce une pression sur les nerfs et les racines nerveuses environnantes. La gravité du pincement discal peut varier de léger à sévère, et les symptômes peuvent également varier en fonction du degré de rétrécissement du disque intervertébral.

 

Dans les cas de pincement discal léger, le rétrécissement du disque intervertébral est modéré et la pression sur les nerfs est légère. Les symptômes peuvent inclure une douleur dans le bas du dos, une raideur musculaire, des douleurs irradiant dans les jambes ou les bras et une légère faiblesse musculaire.

 

Dans les cas de pincement discal modéré, le rétrécissement du disque intervertébral est plus important, ce qui peut comprimer davantage les nerfs et les racines nerveuses. Les symptômes peuvent inclure une douleur plus intense dans le bas du dos, une raideur musculaire, des douleurs irradiant dans les jambes ou les bras, une faiblesse musculaire plus importante et des picotements ou une sensation de brûlure.

 

Dans les cas de pincement discal sévère, le rétrécissement du disque intervertébral est très important et peut causer une compression importante des nerfs et des racines nerveuses environnantes. Les symptômes peuvent inclure une douleur intense dans le bas du dos, une raideur musculaire, des douleurs irradiant dans les jambes ou les bras, une faiblesse musculaire importante et des problèmes de coordination.

 

Voici un exemple de tableau qui peut aider à mieux comprendre les différences entre les symptômes du pincement discal léger, modéré et sévère :

Symptômes Pincement discal léger Pincement discal modéré Pincement discal sévère
Douleur dans le bas du dos Modérée Intense Très intense
Douleur irradiant dans les jambes ou les bras Légère Modérée Intense
Raideur musculaire Légère Modérée Importante
Faiblesse musculaire Légère Importante Très importante
Picotements ou sensation de brûlure Légers Modérés Importants
Perte de coordination Non Possible Possible

Comme pour la sténose foraminale et la sténose spinale, il est important de noter que les symptômes du pincement discal peuvent varier d’une personne à l’autre et que le tableau ci-dessus est un exemple général. Si vous présentez des symptômes de pincement discal, il est important de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

 

Causes du pincement discal

Les causes de la discopathie dégénérative sont multiples et complexes. Elles peuvent être liées à l’âge, à une mauvaise posture, à un traumatisme physique ou encore à une prédisposition génétique.

 

Effectivement, les causes de la discopathie dégénérative sont multiples et complexes. Elles peuvent inclure :

  • Le vieillissement naturel : avec l’âge, les disques intervertébraux perdent de leur élasticité et de leur hydratation, ce qui peut entraîner des fissures et des ruptures.

  • Les traumatismes : les chocs répétés ou les blessures directes sur la colonne vertébrale peuvent endommager les disques intervertébraux.

  • Les mouvements répétitifs : certaines professions qui impliquent des mouvements répétitifs ou une position assise prolongée peuvent augmenter le risque de développer une discopathie dégénérative.

  • Les facteurs génétiques : certaines personnes peuvent hériter d’une prédisposition à développer des problèmes de dos.

  • Les troubles posturaux : certains troubles posturaux tels que la scoliose peuvent mettre une pression excessive sur les disques intervertébraux.

 

Il est important de noter que ces facteurs ne sont pas exclusifs et qu’un mélange de plusieurs d’entre eux peut contribuer au développement de la discopathie dégénérative.

 

Les traumatismes et les mouvements répétitifs peuvent tous deux entraîner une discopathie dégénérative en exerçant une pression excessive sur les disques intervertébraux. Les traumatismes, tels que des accidents de voiture ou des chutes, peuvent causer des ruptures dans le disque intervertébral, ce qui peut entraîner une perte d’élasticité et de hauteur du disque. Le résultat est un risque accru de fissures et de hernies discales.

 

 

Les mouvements répétitifs, tels que ceux effectués dans certaines professions comme la manutention de charges lourdes ou la conduite prolongée, peuvent également causer une usure excessive des disques intervertébraux. Les mouvements répétitifs peuvent également causer une compression accrue sur les disques intervertébraux, ce qui peut entraîner leur rupture.

 

 

Dans les deux cas, la pression accrue sur les disques intervertébraux peut endommager leur structure et leur fonctionnement normal. Cela peut entraîner des douleurs dorsales chroniques et d’autres symptômes associés à la discopathie dégénérative.

 

Diagnostic du pincement discal

Le diagnostic de cette pathologie repose sur un examen clinique approfondi ainsi que sur des examens d’imagerie tels que les radiographies, l’IRM ou le scanner.

 

Il est important de comprendre qu’un disques dégénérés peuvent augmenter votre risque de développer d’autres affections de la colonne vertébrale. Voici quelques problèmes courants de la colonne vertébrale qui sont souvent associés aux disques dégénérés :

  • Sténose spinale: Cela se produit lorsque les espaces de votre colonne vertébrale se rétrécissent, exerçant une pression sur vos nerfs et provoquant des douleurs ou des engourdissements dans les jambes ou les bras.
  • Sténose foraminale: une condition où les trous de conjugaison de la colonne vertébrale par lesquels les nerfs sortent sont rétrécis, ce qui peut provoquer des douleurs et des engourdissements dans les bras ou dans les jambes.
  • Spondylolisthésis: C’est une condition où une vertèbre glisse vers l’avant sur une autre en dessous. Cela peut causer des douleurs dans le bas du dos et une faiblesse musculaire.
  • Spondylolyse: Il s’agit d’une fracture de fatigue dans l’une des vertèbres de la colonne vertébrale. Il peut provoquer des douleurs lombaires qui s’aggravent avec l’activité.
  • Protrusion ou bombement discale: est une condition où le disque intervertébral qui se trouve entre les vertèbres de la colonne vertébrale commence à s’étendre au-delà de sa position. normale. Cela peut se produire lorsque le disque subit une pression excessive.
  • Hernie discale: une condition où le noyau gélatineux d’un disque intervertébral sort de sa position normale et comprime les nerfs de la colonne vertébrale.
  • Radiculopathie cervicale ou lombaire: une condition où les racines des nerfs de la colonne vertébrale sont comprimées, ce qui peut provoquer des douleurs et des engourdissements dans les bras (dans le cas de la radiculopathie cervicale) ou dans les jambes (dans le cas de la radiculopathie lombaire).
  • Scoliose dégénérative: une condition où la colonne vertébrale se courbe de manière anormale en raison de l’usure des disques et des articulations de la colonne vertébrale.
  • Arthrose vertébrale: une maladie dégénérative des articulations de la colonne vertébrale qui peut provoquer une douleur, une raideur et une perte de mobilité. Elle est causée par l’usure naturelle des disques et des articulations de la colonne vertébrale et peut être exacerbée par le vieillissement, l’obésité ou les blessures antérieures.

 

Radiographies Pincement Discal

 

Traitement du pincement discal

Le traitement de la discopathie dégénérative vise avant tout à soulager les symptômes et à éviter l’aggravation de la maladie. Il peut inclure des médicaments antidouleur, des séances de d’ostéopathie ou encore des infiltrations cortisoniques pour réduire l’inflammation.

 

La décompression vertébrale est une option de traitement non chirurgicale pour les personnes souffrant d’un pincement discal. Cette technique consiste à appliquer une force douce et progressive sur la colonne vertébrale, ce qui permet de réduire la pression exercée sur les disques intervertébraux.

 

Pendant une séance de décompression vertébrale, le patient est allongé sur une table spéciale équipée d’un harnais. Le harnais est attaché autour des hanches et des jambes du patient, puis la table commence à se déplacer lentement. Ce mouvement tire doucement la colonne vertébrale dans une direction spécifique, ce qui permet d’étirer les tissus mous et de soulager la pression sur les disques intervertébraux.

 

La décompression vertébrale peut aider à soulager les symptômes associés au pincement discal, tels que les douleurs dorsales chroniques et les engourdissements ou picotements dans les membres. Les patients peuvent avoir besoin de plusieurs séances pour obtenir un soulagement complet des symptômes.

 

Il convient de noter que la décompression vertébrale n’est pas recommandée pour tout le monde et qu’elle peut ne pas être efficace dans tous les cas. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour déterminer si cette technique convient à votre situation particulière.

 

Conclusion

En somme, la discopathie dégénérative est une affection qui ne doit pas être prise à la légère, compte tenu de son potentiel à engendrer des douleurs persistantes et des complications neurologiques. L’importance d’un diagnostic précoce ne saurait être assez soulignée, car il ouvre la voie à une prise en charge médicale ciblée et opportune. Cette démarche diagnostique peut inclure une variété de méthodes, allant de l’imagerie médicale à des tests neurologiques, afin de déterminer l’étendue et la gravité de la condition.

 

Les options de traitement actuellement disponibles sont principalement axées sur la gestion des symptômes et l’amélioration de la qualité de vie. Cependant, il est important de noter que certaines modalités de traitement, comme la décompression neurovertébrale jumelée à l’ostéopathie, offrent des avantages qui vont au-delà du simple soulagement de la douleur. En effet, lorsque le dommage au disque n’est pas trop avancé, cette combinaison de traitements peut non seulement atténuer les symptômes douloureux mais aussi permettre au disque de se réhydrater et de se réparer. Cette synergie entre la décompression neurovertébrale et l’ostéopathie offre donc une approche plus holistique et potentiellement curative, visant à traiter la cause sous-jacente de la discopathie dégénérative. Ainsi, l’objectif n’est pas seulement de gérer les symptômes à court terme, mais également de mettre en œuvre des stratégies de soins à long terme pour favoriser la réparation tissulaire et minimiser les risques de récidive.

 

Recherches/études publiées en décompression neurovertébrale

 

Téléchargez les recherches qui ont été publiées concernant la décompression neurovertébrale:

 

Décompression Neurovertébrale

 

Rapport spécial GRATUIT sur la décompression neurovertébrale à télécharger

Décompression Neurovertébrale

 

Pour en savoir plus, veuillez consulter nos sites internet spécialisés en décompression neurovertébrale:

 

 

Préparations au traitement de décompression neurovertébrale pour le pincement discal

  • Prenez votre rendez-vous en ligne ou contactez notre personnel de la clinique TAGMED afin de prendre votre rendez-vous par téléphone.
  • Avant de se rendre à la clinique TAGMED de Montréal ou Terrebonne pour un premier traitement, il y a certaines choses que vous devriez absolument faire. Tout d'abord, assurez-vous d'avoir vos rapports d’imagerie médicale (radiographie, IRM ou échographie) disponibles.
  • Après cela, téléchargez, imprimez et remplissez notre formulaire plus bas, avec toutes les informations pertinentes qui peuvent être nécessaires pour votre traitement. Enfin, avant de vous rendre à la clinique TAGMED pour votre premier traitement, familiarisez-vous avec les différents traitements offerts par notre clinique et sachez ce à quoi vous pouvez vous attendre.
  • Assurez-vous également d'être conscient des différents risques et effets secondaires possibles associés au traitement proposé par la clinique Tagmed. Vous devriez également prendre toutes les mesures nécessaires (ex. Appliquez de la glace à l’endroit inflammé) afin de vous assurer que votre corps est prêt à recevoir un nouveau traitement.
  • Finalement, si vous n’avez pas pu remplir notre formulaire, tel que mentionné plus haut, arrivez 15 minutes avant l’heure de votre rendez-vous afin de vous assurer d’avoir suffisamment de temps pour discuter de votre condition, faire l’évaluation et votre traitement.

À Compléter Avant Votre Consultation à la clinique TAGMED

Téléchargez, imprimez et remplissez ce questionnaire (votre historique de santé), avant de nous consulter, afin de sauver du temps. (Cliquez sur la tablette !)

Clinique TAGMED
Terrebonne

1150 rue Lévis, suite 200, Terrebonne, QC, J6W 5S6
 (450) 704-4447

Clinique TAGMED
Montréal

1140 ave Beaumont, Mont-Royal, QC, H3P 3E5
 1-877-672-9060