La Sténose Spinale et son Traitement par la Décompression Neurovertébrale

 

Introduction

La sténose spinale est une affection qui survient lorsque le canal rachidien se rétrécit, entraînant une pression sur la moelle épinière ou les racines nerveuses. Cela peut entraîner une variété de symptômes tels que des maux de dos, des douleurs dans les jambes et un engourdissement ou une faiblesse dans les jambes. Alors que la chirurgie est souvent recommandée pour les cas graves, la thérapie de décompression vertébrale non chirurgicale devient une option de plus en plus populaire pour ceux qui cherchent à soulager leurs symptômes.

 

Définition de la sténose spinale

La sténose spinale est une condition médicale caractérisée par le rétrécissement du canal rachidien, qui abrite la moelle épinière et les racines nerveuses. Ce rétrécissement peut être dû à divers facteurs, tels que le vieillissement, les changements dégénératifs, ou les anomalies congénitales, et peut entraîner une compression des structures nerveuses.

 

Sténose Spinale Clinique Tagmed Montréal Terrebonne

 

Ce phénomène de compression peut avoir des répercussions significatives sur la qualité de vie du patient. Il peut affecter une ou plusieurs régions de la colonne vertébrale, y compris la colonne cervicale (cou), thoracique (milieu du dos) et lombaire (bas du dos). La gravité de la sténose peut varier, allant de légère à sévère, et peut nécessiter des interventions médicales variées.

 

Symptômes généraux

Les symptômes de la sténose spinale peuvent être divers et varient en fonction de la région de la colonne vertébrale affectée. Les symptômes les plus courants incluent des douleurs au dos, des douleurs irradiant dans les jambes ou les bras, et des sensations de picotements ou d’engourdissement.

 

Il est également possible de ressentir une faiblesse musculaire, des difficultés à marcher, ou même une perte de contrôle de la vessie et des intestins dans les cas plus graves. Ces symptômes peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de vie, limitant la mobilité et l’indépendance des individus affectés.

 

Options de traitement

Le traitement de la sténose spinale est souvent multidisciplinaire et peut varier en fonction de la gravité des symptômes et de la localisation de la sténose. Les options de traitement non chirurgical incluent des médicaments anti-inflammatoires, des injections de corticostéroïdes, et des thérapies physiques telles que la décompression neurovertébrale.

 

Pour les cas plus graves où les symptômes sont invalidants et ne répondent pas aux traitements conservateurs, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Cette dernière peut inclure des procédures comme la laminectomie, la foraminotomie ou la fusion vertébrale, qui visent à élargir le canal rachidien et à soulager la pression sur les structures nerveuses.

 

Épidémiologie

Prévalence

La sténose spinale est une condition qui touche un nombre significatif de personnes, en particulier dans les populations âgées. Selon des études épidémiologiques, environ 8 à 11% des individus âgés de 50 ans et plus sont susceptibles de développer une forme de sténose spinale. Cette prévalence augmente avec l’âge, atteignant jusqu’à 30% chez les personnes de 70 ans et plus. Il est donc crucial de comprendre l’ampleur de cette condition pour mieux orienter les efforts de prévention et de traitement.

 

La prévalence de la sténose spinale varie également en fonction de divers facteurs géographiques et ethniques. Par exemple, certaines études ont montré que la sténose spinale est plus fréquente dans les populations occidentales par rapport aux populations asiatiques. Ces variations peuvent être attribuées à des différences dans les styles de vie, les pratiques médicales, et même la génétique, ce qui souligne l’importance d’une approche épidémiologique nuancée pour comprendre cette condition.

 

Groupes à risque

Les personnes âgées sont le groupe le plus à risque de développer une sténose spinale, en raison des changements dégénératifs qui se produisent dans la colonne vertébrale avec l’âge. Le vieillissement peut entraîner une réduction de l’hydratation des disques intervertébraux et la formation d’éperons osseux, qui sont des facteurs contribuant à la sténose spinale. De plus, les personnes ayant des antécédents de blessures à la colonne vertébrale ou de chirurgies rachidiennes sont également plus susceptibles de développer cette condition.

 

Outre l’âge et les antécédents médicaux, d’autres facteurs de risque incluent l’obésité, le manque d’exercice et certaines conditions médicales comme l’arthrose et l’ostéoporose. Les personnes engagées dans des activités professionnelles ou sportives qui mettent une pression excessive sur la colonne vertébrale peuvent également être plus vulnérables. Comprendre ces groupes à risque est essentiel pour élaborer des stratégies de prévention efficaces et ciblées.

 

Symptômes de la sténose spinale

 

Les symptômes de la sténose spinale peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie. Certains symptômes courants incluent :

  • Mal au dos
  • Douleur aux jambes ou aux bras
  • Engourdissement ou picotements dans les jambes ou les bras
  • Faiblesse dans les jambes ou les bras
  • Difficulté à marcher
  • Perte de contrôle de la vessie ou des intestins

 

La sténose spinale est une condition médicale dans laquelle le canal rachidien, qui contient la moelle épinière, se rétrécit et exerce une pression sur les nerfs et les racines nerveuses. La gravité de la sténose spinale peut varier de légère à sévère, et les symptômes peuvent également varier en fonction du degré de rétrécissement du canal rachidien.

 

Dans les cas de sténose spinale légère, le rétrécissement du canal rachidien est modéré et la pression sur les nerfs est légère. Les symptômes peuvent inclure une douleur dans le dos, les jambes ou les bras, une faiblesse musculaire, des picotements ou une sensation de brûlure.

 

Sténose Spinale Clinique Tagmed Montréal Terrebonne

 

Dans les cas de sténose spinale modérée, le rétrécissement du canal rachidien est plus important, ce qui peut comprimer davantage les nerfs et les racines nerveuses. Les symptômes peuvent inclure une douleur plus intense dans le dos, les jambes ou les bras, une perte de coordination, des difficultés à marcher et une faiblesse musculaire plus importante.

Dans les cas de sténose spinale sévère, le rétrécissement du canal rachidien est très important et peut causer une compression importante de la moelle épinière. Les symptômes peuvent inclure une douleur intense dans le dos, les jambes ou les bras, une perte de sensation, une faiblesse musculaire importante, des problèmes de coordination et des troubles de la vessie ou de l’intestin.

 

Voici un exemple de tableau qui peut aider à mieux comprendre les différences entre les symptômes de la sténose spinale légère, modérée et sévère :

Symptômes Sténose spinale légère Sténose spinale modérée Sténose spinale sévère
Douleur dans le dos Modérée Intense Très intense
Douleur irradiant dans les jambes ou les bras Légère Modérée Intense
Faiblesse musculaire Légère Importante Très importante
Picotements ou sensation de brûlure Légers Modérés Importants
Perte de coordination Non Possible Possible
Perte de sensation Non Possible Possible
Troubles de la vessie ou de l’intestin Non Possible Possible

Comme pour la sténose foraminale, il est important de noter que les symptômes de la sténose spinale peuvent varier d’une personne à l’autre et que le tableau ci-dessus est un exemple général. Si vous présentez des symptômes de sténose spinale, il est important de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

 

Physiopathologie de la sténose spinale

Mécanismes cellulaires et moléculaires

La sténose spinale est souvent le résultat de changements dégénératifs qui affectent les structures de la colonne vertébrale. Au niveau cellulaire et moléculaire, ces changements peuvent inclure la déshydratation des disques intervertébraux, la formation d’éperons osseux et l’inflammation chronique. Ces modifications structurelles peuvent entraîner un rétrécissement du canal rachidien et une compression des éléments nerveux.

 

Les mécanismes moléculaires impliqués dans la sténose spinale sont complexes et peuvent inclure l’activation de voies inflammatoires, la libération de cytokines et d’autres médiateurs chimiques. Ces processus peuvent contribuer à la dégradation du cartilage et de l’os, exacerbant ainsi le rétrécissement du canal. Comprendre ces mécanismes à un niveau moléculaire peut ouvrir la voie à des traitements plus ciblés et efficaces.

 

Impact sur le système nerveux

La compression des structures nerveuses dans la sténose spinale a un impact significatif sur le système nerveux. Les nerfs affectés peuvent être ceux qui contrôlent les mouvements musculaires ou transmettent des sensations au cerveau. Cette compression peut entraîner des symptômes tels que la douleur, l’engourdissement et la faiblesse musculaire, affectant la qualité de vie du patient.

 

À long terme, une compression nerveuse non traitée peut entraîner des dommages permanents aux nerfs et à la moelle épinière. Cela peut se manifester par une perte de fonction motrice, des troubles de la coordination et même des problèmes de contrôle de la vessie et des intestins. Par conséquent, il est crucial de diagnostiquer et de traiter la sténose spinale le plus tôt possible pour minimiser son impact sur le système nerveux.

 

Causes de la sténose foraminale

 

Il existe une variété de facteurs qui peuvent contribuer au développement de la sténose spinale, notamment :

Vieillissement : à mesure que nous vieillissons, nos disques intervertébraux peuvent devenir moins hydratés et commencer à rétrécir, entraînant une sténose vertébrale.

Arthrose : L’arthrose peut provoquer une inflammation et des éperons osseux, qui peuvent rétrécir le canal rachidien.

Traumatisme : Les blessures à la colonne vertébrale peuvent provoquer une sténose vertébrale.

Génétique : Certaines personnes peuvent naître avec un canal rachidien plus petit, ce qui peut les rendre plus sensibles à la sténose spinale.

Bombement discal: Un bombement discal se produit lorsque la couche externe du disque s’affaiblit et commence à déborder de sa position normale. Contrairement à une hernie discale, le matériau à l’intérieur du disque ne traverse pas la couche externe. Un bombement discal peut également provoquer une sténose spinale en comprimant le canal rachidien et en rétrécissant l’espace pour la moelle épinière.

Hernie discale: Une hernie discale peut provoquer une sténose vertébrale en poussant hors de sa position normale et en appuyant sur le canal rachidien. Une hernie discale se produit lorsque la couche externe du disque se déchire et que le matériau doux et gélatineux à l’intérieur pousse à travers la déchirure. Cela peut se produire à la suite d’une blessure ou de changements dégénératifs de la colonne vertébrale dus au vieillissement. Lorsqu’une hernie discale appuie sur le canal rachidien, elle peut provoquer un rétrécissement du canal et entraîner une sténose vertébrale.

 

Sténose Spinale Clinique Tagmed Montréal Terrebonne

 

 

Facteurs de Risque

Introduction aux Facteurs de Risque

La sténose spinale peut être influencée par une gamme de facteurs de risque qui vont au-delà des causes médicales directes. Comprendre ces facteurs peut non seulement aider à la prévention, mais aussi à la gestion efficace de la condition. Dans cette section, nous explorerons en détail les facteurs de risque associés à la sténose spinale, notamment le style de vie et les conditions médicales associées.

 

Importance des Facteurs de Risque

L’identification des facteurs de risque est cruciale pour la mise en œuvre de stratégies de prévention et de traitement personnalisées. Une approche multidisciplinaire qui prend en compte ces facteurs peut améliorer considérablement les résultats du traitement et la qualité de vie des patients atteints de sténose spinale.

 

Style de vie

Impact du Style de Vie

Le style de vie joue un rôle significatif dans l’exacerbation ou l’atténuation des symptômes de la sténose spinale. Des habitudes telles que le manque d’exercice, une mauvaise posture et l’obésité peuvent contribuer à la gravité de la sténose spinale. Par exemple, l’obésité peut augmenter la pression sur la colonne vertébrale, aggravant ainsi les symptômes.

 

Modifications du Style de Vie Comme Intervention

Des changements de style de vie ciblés peuvent servir d’interventions non pharmacologiques efficaces. L’adoption d’un régime alimentaire équilibré, l’engagement dans une activité physique régulière et l’amélioration de la posture peuvent non seulement atténuer les symptômes mais aussi réduire la nécessité de traitements plus invasifs. Des études ont montré que l’exercice régulier peut améliorer la flexibilité et la force de la colonne vertébrale, ce qui peut être bénéfique pour les personnes atteintes de sténose spinale.

 

Conditions médicales associées

Comorbidités et leur Influence

Certaines conditions médicales peuvent agir comme des facteurs de risque pour le développement ou l’aggravation de la sténose spinale. Des maladies comme le diabète, les troubles inflammatoires et certaines affections auto-immunes peuvent avoir un impact sur la santé de la colonne vertébrale. Par exemple, le diabète peut affecter la circulation sanguine, ce qui peut à son tour affecter la santé des disques vertébraux.

 

Gestion des Comorbidités

La gestion efficace des conditions médicales associées est essentielle pour le traitement global de la sténose spinale. Une approche intégrée qui inclut le contrôle glycémique pour les patients diabétiques, ou des traitements anti-inflammatoires pour ceux avec des conditions inflammatoires, peut améliorer les symptômes de la sténose spinale. Il est crucial de travailler en collaboration avec des spécialistes pour aborder ces comorbidités de manière holistique.

 

Diagnostic de la sténose spinale

 

Un médecin effectuera généralement un examen physique et examinera les antécédents médicaux du patient pour diagnostiquer une sténose vertébrale. Ils peuvent également commander des tests d’imagerie tels que le rayons X, SCAN ou IRM pour mieux voir la colonne vertébrale.

 

Méthodes de Diagnostic Avancées

La sténose spinale, en tant que condition médicale complexe, nécessite souvent des méthodes de diagnostic avancées pour une évaluation précise. Ces méthodes vont au-delà des examens physiques et des antécédents médicaux pour inclure des techniques d’imagerie et des tests neurophysiologiques. Elles permettent non seulement de confirmer le diagnostic mais aussi de déterminer la gravité de la condition, ce qui est crucial pour élaborer un plan de traitement efficace.

 

Parmi les méthodes de diagnostic avancées, l’électromyographie, l’IRM, les rayons X et la tomodensitométrie se distinguent par leur capacité à fournir des informations détaillées sur l’état neurologique et anatomique du patient. Ces techniques sont souvent utilisées en complément d’autres tests pour obtenir un tableau clinique complet.

 

Électromyographie

L’électromyographie (EMG) est une technique neurophysiologique qui mesure l’activité électrique des muscles. Elle est particulièrement utile pour évaluer l’intégrité des nerfs périphériques et des racines nerveuses qui pourraient être comprimées en raison de la sténose spinale. L’EMG peut aider à localiser le niveau exact de la compression nerveuse et à distinguer la sténose spinale d’autres conditions qui pourraient présenter des symptômes similaires.

 

En pratique, l’EMG est réalisée en insérant de fines aiguilles électrodes dans les muscles concernés. Le patient est ensuite invité à contracter légèrement le muscle, et l’activité électrique est enregistrée. Les données recueillies fournissent des informations précieuses sur la fonction nerveuse et musculaire, contribuant ainsi à un diagnostic plus précis et à un plan de traitement plus ciblé.

 

IRM

L’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) est souvent considérée comme la méthode de choix pour le diagnostic de la sténose spinale. Elle offre des images en haute résolution des tissus mous, y compris la moelle épinière, les nerfs et les disques intervertébraux. L’IRM est particulièrement utile pour détecter des changements dégénératifs, des hernies discales, et d’autres anomalies qui pourraient contribuer à la sténose.

 

L’un des avantages majeurs de l’IRM est sa capacité à produire des images en plusieurs plans, ce qui permet une évaluation complète de la colonne vertébrale. De plus, l’IRM peut aider à identifier des conditions associées telles que les tumeurs ou les infections qui pourraient imiter les symptômes de la sténose spinale. Cela fait de l’IRM un outil diagnostique inestimable pour les cliniciens.

 

Rayons X

Les rayons X sont une autre méthode de diagnostic couramment utilisée, bien qu’ils soient plus limités par rapport à l’IRM en ce qui concerne la visualisation des tissus mous. Les rayons X sont excellents pour évaluer l’intégrité structurelle de la colonne vertébrale, y compris la présence d’éperons osseux, le rétrécissement du canal rachidien et d’autres anomalies osseuses.

 

Cependant, il est important de noter que les rayons X ne fournissent pas d’informations détaillées sur les tissus mous comme les disques intervertébraux ou les nerfs. Ils sont souvent utilisés en conjonction avec d’autres méthodes de diagnostic comme l’IRM pour obtenir une image complète de la condition du patient. Les rayons X peuvent également être utilisés pour guider certaines procédures de traitement, telles que les injections de stéroïdes.

 

Tomodensitométrie

La tomodensitométrie (TDM ou CT scan) est une autre méthode de diagnostic avancée qui utilise des rayons X pour créer des images détaillées de la colonne vertébrale. Contrairement aux radiographies standard, la TDM peut fournir des images en coupe transversale, ce qui permet une visualisation plus précise des structures internes. Cela est particulièrement utile pour identifier les zones de rétrécissement du canal rachidien et pour évaluer l’étendue des éperons osseux ou des hernies discales.

L’examen est généralement rapide et non invasif, bien qu’il puisse nécessiter l’administration d’un produit de contraste pour améliorer la qualité des images. Les résultats de la TDM sont souvent utilisés en conjonction avec d’autres tests diagnostiques pour confirmer la présence et la gravité de la sténose spinale. Ils sont également utiles pour planifier d’éventuelles interventions chirurgicales ou autres procédures de traitement.

 

Traitement de la sténose spinale

La sténose spinale est une condition qui peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des patients. Les options de traitement varient en fonction de la gravité des symptômes et de l’étendue de la sténose. Les approches thérapeutiques visent principalement à soulager la douleur, à améliorer la mobilité et à prévenir d’éventuelles complications neurologiques.

 

Les options de traitement pour la sténose spinale sont multiples et peuvent être conservatrices ou invasives. Les traitements conservateurs incluent la décompression neurovertébrale, les médicaments et les injections, tandis que les options invasives peuvent aller jusqu’à la chirurgie. Le choix du traitement dépend de plusieurs facteurs, y compris la gravité des symptômes, l’âge du patient, et les comorbidités associées.

 

Décompression neurovertébrale

La décompression neurovertébrale est une option de traitement efficace qui peut aider à soulager les symptômes de la sténose spinale. Pendant le traitement, le patient est allongé sur une table de traction robotisée qui étire doucement la colonne vertébrale, créant une pression négative dans les disques intervertébraux. Cette pression négative peut aider à soulager la pression sur les nerfs et à réduire l’inflammation dans les tissus environnants.

 

Sténose Spinale Clinique Tagmed Montréal Terrebonne

 

La décompression neurovertébrale est une technique non invasive qui utilise une table de traction robotisée pour étirer doucement la colonne vertébrale. Cette méthode crée une pression négative dans les disques intervertébraux, ce qui peut aider à soulager la pression sur les nerfs et à réduire l’inflammation dans les tissus environnants.

 

Cette technique est particulièrement utile pour les patients qui cherchent des alternatives à la chirurgie. La décompression neurovertébrale est souvent recommandée pour les cas de sténose spinale légère à modérée et a montré des résultats prometteurs dans plusieurs études cliniques. Elle est généralement bien tolérée et peut être une option de traitement viable pour de nombreux patients.

 

Ostéopathie

Les thérapies manuelles, telles que l’ostéopathie, peuvent offrir un soulagement supplémentaire en améliorant la mobilité de la colonne vertébrale et en réduisant la tension musculaire. Ces techniques impliquent souvent des mobilisations de la colonne vertébrale et des manipulations douces pour améliorer l’alignement et la fonction.

 

Il est important de noter que les thérapies manuelles doivent être effectuées par des praticiens qualifiés et ne sont pas recommandées pour tous les cas de sténose spinale. Une évaluation complète est nécessaire pour déterminer si ces thérapies sont appropriées pour votre condition spécifique.

 

En plus de la thérapie de décompression vertébrale et de l’ostéopathie, d’autres options de traitement non chirurgical pour la sténose vertébrale peuvent inclure :

 

Médicaments

Les médicaments, notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les relaxants musculaires, sont souvent prescrits pour soulager la douleur et l’inflammation associées à la sténose spinale. Ces médicaments agissent en inhibant les enzymes responsables de la production de substances qui provoquent l’inflammation et la douleur.

 

Il est crucial de noter que bien que les médicaments puissent offrir un soulagement temporaire, ils ne traitent pas la cause sous-jacente de la sténose spinale. De plus, l’utilisation à long terme de ces médicaments peut entraîner des effets secondaires tels que des troubles gastro-intestinaux et des risques cardiovasculaires. Par conséquent, ils sont généralement utilisés en conjonction avec d’autres formes de traitement.

Injections

Les injections de stéroïdes épiduraux sont une autre option pour le traitement de la sténose spinale. Ces injections sont administrées directement dans l’espace épidural de la colonne vertébrale et agissent en réduisant l’inflammation et en soulageant la pression sur les nerfs.

 

Bien que les injections puissent fournir un soulagement rapide, leurs effets sont généralement temporaires et ne durent que quelques semaines à quelques mois. De plus, il y a des limites au nombre d’injections qu’un patient peut recevoir en raison des effets secondaires potentiels, tels que l’ostéoporose, l’augmentation de la glycémie, et les infections. Par conséquent, les injections sont souvent considérées comme une solution à court terme et sont utilisées en complément d’autres formes de traitement.

 

Pour les cas graves de sténose spinale qui ne répondent pas aux traitements conservateurs, les médicaments, injections ou une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour soulager la pression sur la moelle épinière. Veuillez en discuter avec votre médecin de famille.

 

Avantages et inconvénients des différentes options de traitement

Chaque option de traitement pour la sténose spinale présente ses propres avantages et inconvénients. Par exemple, la décompression neurovertébrale est moins invasive que la chirurgie et peut offrir un soulagement rapide des symptômes. Cependant, elle peut ne pas être efficace pour les cas de sténose spinale plus sévères. Les médicaments peuvent offrir un soulagement temporaire, mais ils viennent avec leur propre ensemble d’effets secondaires et de risques.

 

Les interventions chirurgicales, bien que plus invasives, peuvent offrir un soulagement plus durable pour les cas graves de sténose spinale. Cependant, comme toute chirurgie, elles comportent des risques tels que l’infection, la réaction à l’anesthésie et une longue période de récupération. Il est donc essentiel de peser soigneusement les avantages et les inconvénients de chaque option de traitement en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

 

Recommandations

Pour les individus souffrant de sténose spinale, il est fortement recommandé de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un plan de traitement personnalisé. Une approche multidisciplinaire impliquant des spécialistes en neurologie, en orthopédie et en ostéopathie peut souvent offrir les meilleurs résultats.

 

Il est également recommandé de rester informé et de s’engager activement dans le processus de traitement. Cela peut inclure des recherches sur les dernières avancées en matière de traitement de la sténose spinale, la participation à des programmes de rééducation physique, et la consultation de plusieurs avis médicaux si nécessaire. Une approche proactive peut grandement contribuer à améliorer la qualité de vie et à minimiser les symptômes de la sténose spinale.

 

Conclusion

La sténose spinale est une affection qui peut provoquer divers symptômes, notamment des maux de dos, des douleurs aux jambes et un engourdissement ou une faiblesse des jambes. Bien que la chirurgie puisse être nécessaire dans certains cas, la thérapie de décompression vertébrale devient une option de plus en plus populaire pour ceux qui cherchent à soulager leurs symptômes. En créant une pression négative dans les disques intervertébraux, ce traitement peut aider à soulager la pression sur les structures nerveuses et à réduire l’inflammation dans les tissus environnants.

 

Il est crucial de noter que le choix du traitement pour la sténose spinale doit être une décision éclairée, prise en consultation avec des professionnels de la santé qualifiés. À la Clinique TAGMED, nous nous engageons à fournir une évaluation complète et un plan de traitement personnalisé pour chaque patient. Notre équipe multidisciplinaire d’experts utilise une approche intégrée pour aborder les symptômes de la sténose spinale et améliorer la qualité de vie de nos patients.

 

Si vous souffrez de sténose spinale et que vous êtes à la recherche d’options de traitement efficaces et moins invasives, nous vous invitons à prendre rendez-vous à la Clinique TAGMED. Nous sommes dédiés à l’excellence dans les soins de santé et à l’application des méthodes de traitement les plus avancées, y compris la décompression neurovertébrale. Ne laissez pas la douleur et l’inconfort dicter votre vie; prenez le premier pas vers un soulagement durable en consultant notre équipe de spécialistes hautement qualifiés.

 

Recherches/études publiées en décompression neurovertébrale

 

Téléchargez les recherches qui ont été publiées concernant la décompression neurovertébrale:

 

Sténose Spinale Clinique Tagmed Montréal Terrebonne

 

Rapport spécial GRATUIT sur la décompression neurovertébrale à télécharger

Sténose Spinale Clinique Tagmed Montréal Terrebonne

 

Pour en savoir plus, veuillez consulter nos sites internet spécialisés en décompression neurovertébrale:

 

 

Préparations au traitement de décompression neurovertébrale pour la sténose spinale

  • Prenez votre rendez-vous en ligne ou contactez notre personnel de la clinique TAGMED afin de prendre votre rendez-vous par téléphone.
  • Avant de se rendre à la clinique TAGMED de Montréal ou Terrebonne pour un premier traitement, il y a certaines choses que vous devriez absolument faire. Tout d'abord, assurez-vous d'avoir vos rapports d’imagerie médicale (radiographie, IRM ou échographie) disponibles.
  • Après cela, téléchargez, imprimez et remplissez notre formulaire plus bas, avec toutes les informations pertinentes qui peuvent être nécessaires pour votre traitement. Enfin, avant de vous rendre à la clinique TAGMED pour votre premier traitement, familiarisez-vous avec les différents traitements offerts par notre clinique et sachez ce à quoi vous pouvez vous attendre.
  • Assurez-vous également d'être conscient des différents risques et effets secondaires possibles associés au traitement proposé par la clinique Tagmed. Vous devriez également prendre toutes les mesures nécessaires (ex. Appliquez de la glace à l’endroit inflammé) afin de vous assurer que votre corps est prêt à recevoir un nouveau traitement.
  • Finalement, si vous n’avez pas pu remplir notre formulaire, tel que mentionné plus haut, arrivez 15 minutes avant l’heure de votre rendez-vous afin de vous assurer d’avoir suffisamment de temps pour discuter de votre condition, faire l’évaluation et votre traitement.

À Compléter Avant Votre Consultation à la clinique TAGMED

Téléchargez, imprimez et remplissez ce questionnaire (votre historique de santé), avant de nous consulter, afin de sauver du temps. (Cliquez sur la tablette !)

Clinique TAGMED
Terrebonne

1150 rue Lévis, suite 200, Terrebonne, QC, J6W 5S6
 (450) 704-4447

Clinique TAGMED
Montréal

1140 ave Beaumont, Mont-Royal, QC, H3P 3E5
 1-877-672-9060